Association culturelle et musicale intercommunale

Dépot de pain, produits régionaux, vins… A Mézy !

Dépot de pain, produits régionaux, vins… A Mézy !

20 Oct, 2013

Enfin, une bonne nouvelles également pour notre nouveau commerçant Pascal Vincelet qui vient de s’installer au 54 rue Lasson. Il vous propose les produits de sa cave à vins et spiritueux, des produits régionaux ainsi qu’un dépôt de pains et viennoiseries. N’hésitez pas à lui rendre visite.

Bal de la sorcière

Bal de la sorcière

20 Oct, 2013

Le 31/10/2013
Jeudi 31 octobre la sorcière Abracadabra vous invite à son bal à la MPT de 20h30 à 24h. Gâteaux, boissons, bonbons.
ENTREE GRATUITE

il est vraiment ! Il est vraiment !

il est vraiment ! Il est vraiment !

20 Oct, 2013

Soirée Beaujolais Nouveau organisée par le Comité des Fêtes
Samedi 30 novembre 2013 à 19h
Salle des Fêtes de Jambville

Monographie de l’église de Gaillon sur Montcient

Monographie de l’église de Gaillon sur Montcient

20 Oct, 2013

La monographie de l’église de Gaillon sur Montcient, que vous avez pu découvrir lors des journées du patrimoine, est désormais accessible en ligne en cliquant ici.

Cette monographie, rédigée par Pierre Coquelle en 1907, a été illustrée par Pascal Pigeot en 2009.

Le restaurateur ambulant dynamise le village

Le restaurateur ambulant dynamise le village

20 Oct, 2013

Sailly, vendredi. Loin des banals camions à pizza, ce restaurateur propose une cuisine de qualité avec des produits frais. Ses recettes ont conquis le village.

Thomas Simon a débarqué il y a un mois à Sailly. Et depuis, ce petit village du Vexin de quelque 400 habitants a retrouvé une nouvelle jeunesse. Les habitants se parlent autour d’un verre, se retrouvent lors d’apéros le vendredi soir… Il a suffi d’un rien. En l’occurrence, une simple camionnette. Plantée à deux pas de l’église et de l’école, elle est devenue le nouveau restaurant du village.
« Je ne suis pas un snack, mais un restaurant mobile. Je fais de la vraie nourriture », insiste ce jeune homme de 26 ans, venu de Lille (Nord). Chez lui, les frites sont faites maison. La viande est du jour, achetée le matin même « dans une boucherie de Limay ». Pour les crêpes, madame officie à domicile et ravitaille toute la journée son mari pour rassasier les palais des bambins affamés. Le midi, pour épancher la faim des ouvriers de chantier, Thomas sert des carbonnades flamandes ou des flammekueche.

Il compte entre 50 et 60 clients par jour

Ce chef sert entre 50 et 60 clients par jour et n’a fait, à sa connaissance, aucun déçu. Les habitants du village ont vite adopté ce ch’ti tatoué. Certains ont fait de son camion un lieu de rendez-vous. « Je n’aurai plus besoin, désormais, d’aller chercher mes pizzas à Limay ou Mantes-la-Jolie », confie Stéphanie, maman de Jade, cinq ans.

Quant au maire (SE), il semble ravi, même sil se veut prudent. « Son installation est une bonne nouvelle pour la commune. S’il se ravitaille chez les producteurs locaux, c’est encore mieux. Mais il doit aussi veiller à ce que son activité ne soit pas une source de nuisances », confie Gérard Béguin.

Scroll Up